Loading...
Le 19 juillet 2016, Adama meurt asphyxié sous le poids de trois gendarmes et est laissé gisant sur le sol, menottes aux poings dans les locaux de la gendarmerie de Persan. Ses frères et ses amis  reviennent sur les lieux d'interpellation et reconstituent la mort d'Adama.

La famille a depuis porté plainte et s'est constituée partie civile. Elle réclame Vérité et Justice pour Adama. 
Après avoir démonté les mensonges du procureur de Pontoise Yves Jannier et obtenu sa mutation, l'affaire est dépaysée à la juridiction de Paris. Trois juges d'instructions sont en charge de l'affaire. Depuis le début de la lutte, les autorités judiciaires s'acharnent sur la famille et leurs proches, mettant tout en oeuvre afin de les criminaliser, détruire leur cellule familiale et le combat et décridibiliser leur témpoignage. Après la mort tragique d'Adama, Bagui, Youssouf, Yacouba et Cheikné Traoré, ses frères, ont déjà  été arrétés. Bagui et Yacouba Traoré, ainsi que Dooum's et de nombreux soutiens sont toujours derrière les barreaux  

Nous exigeons toujours la mise en examen des gendarmes et leur condamnation à la hauteur de leur crime. 

Pas de Justice Pas de Paix!
Vérité et Justice pour Adama Traoré


Facebook: https://www.facebook.com/La-v%C3%A9rit%C3%A9-pour-Adama-160752057668634/
Twitter: @laveritepradama
Mail: [email protected] 

Comments

Leave a Reply